TEST Page 1 colonnes

De Saint-Gobain à Aalberts Industries

Lorsque Pont-à-Mousson restructure sa branche robinetterie en 1972, COMAP est démantelée. Les restructurations se poursuivent en 1980, sous la direction de Jean-Louis Beffa. Il faut attendre 1984 pour que COMAP SA renaisse en tant que filiale de la société Saunier Duval, elle-même filiale de Pont-à-Mousson. La relance est rapide, soutenue par de forts gains de productivité.

En 1986, nouveau virage pour COMAP : Pont-à-Mousson se recentre sur les métiers de la fonte et revend COMAP à Legris SA, alors un des leaders mondiaux des systèmes de raccordements instantanés de fluides industriels. Le nouveau groupe est baptisé Legris Industries. COMAP, branche « maîtrise des fluides domestiques » du groupe, dispose de nouveaux moyens de développement industriel et commercial. Les gammes s’élargissent et les marchés aussi, notamment à l’export. En 1994, COMAP a créé 13 filiales de commercialisation en Europe.

En 2006, après vingt ans au sein du groupe Legris Industries, COMAP rejoint le groupe néerlandais Aalberts Industries.